Cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte (Nevers)

Cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte (Nevers)

Édifice majeur de Nevers, dominant les toits de la vieille ville, la cathédrale Saint-Cyr-et Sainte-Julitte résume à elle seule quinze siècles de présence chrétienne et de spiritualité.

  • (picto) présence eucharistique
  • (picto) orgue
  • (picto+texte) ouverte tous les jours, de 9h à 20h en été, de 10h à 19h en hiver
  • (picto) accessible aux PMR

Photos :

  1. cathédrale vue du pont de Loire
  2. chevet gothique depuis la place de la Mairie
  3. baptistère avec visiteurs
  4. chœur et fresque romane
  5. célébration au chœur gothique avec assemblée
  6. vitraux de la chapelle d’axe
  7. gros plan d’un personnage du triforium
  8. point de vue depuis le sommet de la tour

La cathédrale présente la particularité de posséder deux chœurs opposés. Tourné vers l’occident (vers l’ouest) le chœur roman repose sur une crypte aujourd’hui millénaire ; il est orné d’une remarquable fresque romane représentant le Christ en gloire ou Pantocrator. À l’opposé, du côté de l’orient (de l’est), le chœur gothique est construit au 14ème s. en style rayonnant. L’ensemble est complété par des chapelles du Moyen-Âge et du début de la Renaissance.

  • (picto+texte) en été, accueil des visiteurs et stand, visites commentées de 14h30 à 18h
  • (picto+texte) visites de groupe toute l’année, sur rendez-vous : cathedrale@nievre.catholique.fr ; + 33 (0)6 01 77 44 60
  • (picto+texte) festival Orgues en Nièvre, en juillet et août

Le baptistère

(picto) non-accessible aux PMR

Sous le chœur gothique de la cathédrale se trouve un espace archéologique (appelé à tort crypte archéologique) qui permet de découvrir ce qui reste d’un baptistère d’époque mérovingienne, contemporain de la fondation de l’évêché (au début du 6ème s.) et de la toute première cathédrale de Nevers.

Les vitraux

La cathédrale présente un ensemble exceptionnel de vitraux contemporains, réalisés entre 1977 et 2009 en remplacement de ceux qui avaient disparu lors du le bombardement du 16 juillet 1944 (voir les photos de la cathédrale bombardée, dans le déambulatoire sud). Plus de 1 000 m2 de vitraux, œuvres de Viallat, Alberola, Ubac, Rouan et Honegger.

Le triforium

Dans la nef du 13ème siècle, le triforium (galerie aveugle située à mi-hauteur des murs) est orné de statuettes de personnages et d’anges formant un ensemble absolument unique en son genre.

La tour Bohier

(picto) non-accessible aux PMR

La tour de la cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte, dite « Tour Bohier », est le point culminant de la ville avec ses 52 mètres de hauteur, offrant de son sommet une vue à 360°. Les deux derniers étages sont ornés de 42 statues monumentales en pierre de Nevers, sculptées entre 1509 et 1528 et récemment restaurées.

  • (picto+texte) visites accompagnées, informations et réservations au stand ou à l’Office de Tourisme

Saint Cyr et sainte Julitte

Saint Cyr et sainte Julitte sont un très jeune enfant et sa mère, martyrisés pour leur foi en 302 en Asie Mineure. Leur culte s’est largement répandu en Europe occidentale à la fin du 4ème siècle, lorsque saint Amatre rapporta leurs reliques à Auxerre.

On les fête le 16 juin, probablement jour anniversaire de leur martyr.

Il semble que la cathédrale de Nevers ait été dédiée à saint Cyr et sainte Julitte le 27 octobre 802 par l’évêque saint Jérôme de Nevers.